Histoire du Lavoir

À l'origine, le lavoir est une pierre plate ou une simple planche posée au bord d'un cours d'eau, d'une mare ou d'une source, sans abri, dans les villes, où l'eau n'est pas polluée.
Le Parlement a voté la loi du 3 février 1851 qui accorde un crédit spécial pour subventionner à hauteur de 30 % la construction des lavoirs couverts et prévoit que :

«C'est au lavoir commun que la laveuse trouvera une distribution commode d'eau chaude et d'eau froide, des appareils de séchage qui lui permettent une économie de temps, et qui lui évite d'effectuer (le blanchissage) dans l'habitation».

Les travaux étant mis en adjudication sur rabais à la chandelle expliquent chez les entrepreneurs une certaine similitude de conception et de matériaux.
Le lavoir reste en usage jusqu'à la moitié du XXème siècle, Le plus souvent c’est avec une brouette chargée de linge que les femmes venaient au Lavoir pour le rincer. Il a été progressivement remplacé par les lessiveuses, les lavoirs mécaniques, les machines à laver vers 1950 puis les laveries automatiques.
Il subsiste toutefois de nombreux témoignages de cette époque, et  le lavoir d’Igé en est un. Il a été rénové en 2014 (cf partie Nos Réalisations).

Le diaporama ci-dessous vous permet de mieux connaitre notre lavoir.

Arrow
Arrow
Slider